Pour en finir avec le surendettement

Selon les dernières études du Conseil Économique et Social, 50.9 % des ménages en France sont endettés. En mai 2009, la Banque de France indiquait une hausse de 30% en un an des dossiers de surendettement. Rien d’étonnant à ça. Avec des salaires, des retraites ou des allocations chômage qui ne permettent plus de joindre les deux bouts, bien des prolétaires sont tentés par les nombreux crédits revolving proposés à tous les coins de rue, par les banques, les magasins et les organismes type Cofidis, pour mettre un peu de beurre dans les épinards, pour faire face à une dépense imprévue, etc. Après le premier crédit et les remboursements qui grèvent le budget, on peut se tourner vers un deuxième, voir un troisième, et/ou, un licenciement, une maladie ou autre « accident de la vie » provoque une chute de revenus, sans compter qu’entre le moment où on a pris le crédit et celui où on rembourse, pour des années, les prix des produits de premières nécessités augmentent bien plus vite que les salaires. Et voilà comment de nombreux travailleurs, chômeurs et retraités se retrouvent criblés de dettes qu’ils ne pourront jamais rembourser. Sans parler des milliards offerts par le gouvernement pour sauver les banques de la crise, tous ces organismes de crédits, imposant des taux de crédits et des intérêts élevés, se sont déjà très largement remboursés sur l’argent prêté. Quand aux banques, qui offrent aussi des crédits revolving, elles s’enrichissent même des « accidents bancaires » qui tombent sur les prolétaires endettés (agio, frais pour chèques impayés, frais de ATD…). Sans oublier la lutte nécessaire pour l’augmentation des salaires, des retraites et allocations chômage, pour permettre une bouffée d’oxygène à des millions de gens, il est urgent de revendiquer aussi l’ annulation de toutes les dettes personnelles dues à des banques ou autres organismes de crédit !

… aux banques et organismes de crédit de payer !

Camille Boudjak, ICO, avril 2011.

Publicités

Une réflexion sur “Pour en finir avec le surendettement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s