L’efficacité sociale des aides au logement s’est détériorée pendant la dernière décennie.

Boursorama, 25/07/2012 :

L’inspection générale des affaires sociales a remis hier à la ministre du Logement un rapport sur l’évaluation des aides personnelles au logement.

Sans remettre en cause l’efficacité sociale de ces aides, l’IGAS explique que celle-ci « s’est détériorée au cours de la dernière décennie qui a vu les taux d’effort des bénéficiaires augmenter, certains ménages supportant aujourd’hui, malgré le bénéfice de l’aide, des taux d’effort prohibitifs, et des restes à vivre particulièrement faibles ».

Deux explications à cette détérioration :

une sous-actualisation du barème des aides entraînant de fait une déconnexion de celui-ci avec l’évolution des prix de l’immobilier,

– et des modalités de gestion et de versement qui font de ces aides personnelles, « des prestations dont le montant est instable et imprévisible pour les bénéficiaires dont les ressources sont précaires ».

Avec un coût de près de 16 milliards d’euros et 6,3 millions de bénéficiaires, les aides au logement (allocation logement, aide personnalisée au logement et allocation de logement familiale) constituent la prestation sociale la plus importante en faveur des ménages modestes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s