Bercy abandonne l’idée d’un chèque carburant pour les démunis.

Les taxes sur le gazole et l’essence qui avaient été diminuées de 3 centimes par litre à la rentrée vont être par ailleurs relevées progressivement jusqu’au 11 janvier.

Les taxes sur le gazole et l’essence qui avaient été diminuées de 3 centimes par litre à la rentrée et devaient remonter le 1er décembre, vont être relevées progressivement jusqu’au 11 janvier, a annoncé, mercredi 28 novembre, le ministre de l’Economie Pierre Moscovici. Le ministre a appelé les distributeurs de carburants à remonter eux aussi progressivement leurs marges, qui avaient été réduites de 2 à 3 centimes, et le gouvernement va prendre des mesures pour favoriser la concurrence entre les stations-services au bénéfice du consommateur, notamment sur les autoroutes, a-t-il ajouté au cours d’une conférence de presse à Bercy.

En revanche, l’idée d’un chèque carburant pour aider les plus démunis n’a pas été retenue à ce stade, mais il a précisé que le gouvernement resterait « vigilant et prêt à agir en cas de nouvelle flambée des prix ».

Un coût de 450 millions

Selon Pierre Moscovici, le dispositif contre la cherté des carburants qui avait été mis en oeuvre à la rentrée (baisse de 3 centimes des taxes, et effort de même ampleur des distributeurs de carburants sur leurs marges) a été « un succès, car les prix sont aujourd’hui 15 centimes plus bas pour un litre d’essence et de 9 centimes par litre de gazole ».

Vu le coût de ces mesures pour l’Etat, évalué à 450 millions d’euros, « j’ai décidé (…) que la sortie du dispositif serait progressive », a annoncé le ministre.

« Concrètement, la baisse de TICPE (taxe intérieure sur la consommation de produits pétroliers, ndlr) sera fixée à 2 centimes au 1er décembre, puis elle diminuera d’un demi-centime le 11 décembre et le 21 décembre, et la TICPE retrouvera son niveau normal le 11 janvier », a détaillé le ministre.

« L’état attend un effort similaire des distributeurs, et qu’ils jouent le jeu comme ils l’ont fait depuis le début », en acceptant de baisser leurs marges de deux à trois centimes par litre, a ajouté le ministre.

Meilleure visibilité des prix sur l’autoroute

Parallèlement, l’Etat va mettre en oeuvre des mesures pour améliorer l’information du consommateur, et notamment « rendre obligatoire l’affichage sur autoroute des prix des stations hors autoroute les plus plus proches » des sorties. Les prix de l’ensemble des stations françaises seront également publiés sur le site gouvernemental de comparaison des prix des carburants.

« L’objectif c’est que le consommateur ait plus de choix et qu’il y ait une pression à la baisse sur les prix », a-t-il souligné.

http://www.challenges.fr/economie/20121128.CHA3564/bercy-va-progressivement-mettre-fin-a-l-aide-financiere-sur-les-carburants.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s