QU’EST CE QUE ÇA VEUT DIRE, PAYER UN LOYER ?

L’Initiative Communiste Ouvrière, 13 avril 2013 :

arton1431-feef5

Le logement, c’est un problème que tout le monde connaît bien. En Belgique et en France, le mouvement des sans-domiciles fixes a permis de rendre visible les pires situations. Il y a des gens qui vivent dehors, et encore plus, qui habitent dans un foyer, chez un copain ou une copine, chez leurs parents, qui se promènent chez l’un chez l’autre avec leur sac à dos faute de pouvoir payer un loyer, parce que leur salaire ou leur chômage ne le permet pas. A côté de ça, il y a des logements vides un peu partout en ville !

Mais, à côté de ceux qui n’ont pas de logement, il y a tous ceux qui ont un loyer à payer ou un prêt à rembourser pour leur maison. Pour beaucoup d’entre nous, c’est de plus en plus difficile. Déjà, lorsqu’on souscrit à un prêt, les banques considèrent comme normal qu’un tiers du salaire soit consacré au loyer ou prêt logement. Un tiers ! Ça veut dire que quand on travaille, on passe une heure sur trois à gagner de quoi avoir un toit, alors que c’est un droit élémentaire pour tout être humain… Mais souvent, c’est bien plus qu’un tiers qu’on y consacre.

Alors, tout les mois, c’est la même galère pour payer. On sait ce que ça donne : pas assez de place, pas assez de chambres pour les enfants, pas les moyens de faire des travaux même quand le logement se dégrade, ou bien on s’endette pour arriver à payer… Et puis aussi, les enfants étudiants qui restent de plus en plus longtemps à la maison, faute de pouvoir payer une chambre ailleurs.

Pourtant, qu’est ce que ça veut dire, payer un loyer ? Ça n’a aucun rapport, la plupart du temps, avec le prix de construction de la maison ou de l’appartement. Si c’est un immeuble ancien, ça fait bien longtemps qu’il est amorti. Tous ce que vous payez tombe direct dans la poche du propriétaire. Sans compter les agences immobilières, qui se sucrent au passage. Si c’est du neuf, dites vous bien que les promoteurs immobiliers ont bien fait leurs calculs pour que ça leur rapporte le plus vite possible. Et si vous remboursez un prêt pour le logement, une bonne partie s’en va dans les coffres de la banque. D’un côté, les patrons compriment les salaires, de l’autres, les promoteurs, les proprios et les banques nous piquent ce qui reste.

Est-ce que c’est normal de passer un tiers ou plus de son temps de travail pour ça ? Bien sûr que non ! C’est pour ça que les communistes réclament que loyers et les prêts soient plafonnés à 10 % du salaire et que des logements neufs construits et mis à disposition de toutes celles et ceux qui en ont besoin.

Mais pour ça, il ne faut pas attendre à ce que ça tombe du ciel ou des élections. Si on veut un vrai droit au logement, il va falloir se battre pour le gagner !

Logement Communiqué Bulletin n° 31

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Loyer. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s